audencia

PartageNR #7 | Barbara Haddou, Responsable RSE et André Sobczak, Titulaire de la Chaire Impact Positif, Audencia

Barbara Haddou, Responsable RSE et André Sobczak, Titulaire de la Chaire Impact Positif #TogetherForGood, Directeur académique du Mastère Spécialisé « Acteur pour la Transition Energétique » d’Audencia partagent pour nous l’engagement de l’école pour un numérique responsable en action.

| Pour commencer, pouvez-vous nous présenter Audencia ?

Fondée à Nantes en 1900, Audencia est un établissement d’enseignement supérieur faisant partie du cercle très fermé des écoles bénéficiant de la triple accréditation EQUIS, AACSB et AMBA, gage de son engagement pour un enseignement d’excellence. Audencia compte 380 salarié.e.s. et 5600 étudiant.e.s dont plus de 1800 internationaux.
La Responsabilité Sociétale des Entreprises est, pour Audencia, une volonté, une réalité, un quotidien.

Cet engagement sociétal et environnemental historique incarne aux yeux de l’École un véritable levier d’innovation et de performance économique.

Audencia le déploie de manière transversale pour qu’il infuse au sein des programmes d’enseignement, de la recherche, de la vie sur et en dehors des campus ou encore des partenariats noués. C’est aussi une dimension particulièrement prégnante dans le plan stratégique ECOS 2025 partagé avec l’ensemble de nos parties prenantes.

| Pour quelles raisons avez-vous signé la Charte Numérique Responsable ?

En 2018, la Chaire Impact Positif d’Audencia a animé un groupe de réflexion sur le numérique responsable réunissant plusieurs entreprises. Elle a aussi contribué à créer une formation gratuite sur le numérique responsable dans le cadre de la Plateforme RSE de la métropole nantaise pour sensibiliser les PME et TPE. D’autres chercheurs de l’école ont travaillé sur la protection des données. En parallèle, l’école s’est interrogée sur l’impact environnemental de ses propres activités dans le domaine du numérique. Un groupe de travail sur cette thématique composé de salarié.e.s a été constitué. Leur premier travail a été de dresser un état des lieux des actions réalisées au sein de notre structure et en corrélation avec les engagements de la charte du numérique responsable, d’évaluer les leviers d’amélioration sur lesquels nous pouvions nous mobiliser pour réduire notre impact.

C’est ce double engagement des enseignants-chercheurs et des salariés qui nous a conduit à signer la charte NR. L’objectif était à la fois d’affirmer notre engagement dans ce domaine et de continuer à progresser en bénéficiant de l’expertise de l’INR, de sa dynamique ainsi que des échanges avec ses membres.  

| Comment votre engagement pour un numérique responsable se traduit-il dans votre politique RSE ?

Pour Audencia, être engagé dans le domaine du numérique responsable signifie que l’on souhaite renforcer l’impact positif de nos activités numériques. Certes, le numérique a un fort impact environnemental, mais si des solutions numériques innovantes peuvent permettre de remplacer une partie des déplacements de nos enseignants-chercheurs, voire de nos étudiants, l’impact global sera positif. De la même manière, le numérique peut être mobilisé pour toucher de nouveaux publics qui n’avaient pas accès aux cours ou aux recherches de notre école. Dans certaines conditions, il peut donc favoriser l’inclusion.

L’objectif est de trouver le juste équilibre pour une utilisation pertinente et vertueuse du numérique qui peut compléter, mais ne doit pas remplacer les relations humaines. Pour cela une réflexion globale est engagée entre les équipes de la transformation digitale et de la RSE.

| Quelles sont les principales difficultés que vous rencontrez ?

Comme beaucoup d’organisations, nous sommes face à un double défi. D’une part, il convient de rendre visible les différents impacts du numérique. Beaucoup d’étudiants et salariés ignorent les impacts environnementaux du numérique qui a même souvent été présenté comme étant par définition plus écologique que l’utilisation du papier. C’est encore plus vrai pour les impacts sociaux. Peu de nos parties prenantes ont conscience que le développement du numérique peut renforcer l’exclusion. Il nous faut donc faire de la pédagogie avant même de donner des solutions. D’autre part, la mise en place d’un management responsable du numérique peut être perçu comme un frein à la transformation digitale qui est cruciale dans notre secteur d’activités. Il s’agit donc pour nous d’expliquer que ce n’est qu’en maîtrisant les impacts du numérique qu’on pourra durablement faire adhérer nos parties prenantes à son développement. Se précipiter en ignorant ou négligeant les impacts sociaux ou environnementaux sera un danger qui se paiera plus tard.

| Comment votre organisation intègre-t-elle les enjeux du numérique responsable au sein des programmes pédagogiques ?

Les enjeux du numérique responsable ont été intégrés dans plusieurs programmes d’Audencia, via des cours obligatoires ou optionnels, notamment dans les différents Mastères Spécialisés® et le Programme Grande Ecole. Ces cours reposent d’abord sur les recherches menées par les enseignants-chercheurs d’Audencia ou de nos écoles partenaires dans la logique de l’hybridation des compétences. Ils font aussi intervenir les professionnels de notre réseau au niveau régional et national, qui partagent des solutions opérationnelles. L’objectif est de multiplier ces cours et de les rendre progressivement obligatoires pour tous nos étudiant.e.s.

| Quelles actions en faveur du numérique responsable avez-vous mises en place et dont vous êtes particulièrement fier ?

En mars dernier, nous avons organisé une « Digital Clean Up week ». Cette semaine événementielle a permis de valoriser la signature de la charte du NR ainsi que notre adhésion à l’INR auprès de nos équipes internes. La semaine a été rythmée entre conférences de sensibilisation, ateliers pratiques afin d’optimiser nos outils, quizz. Durant cette semaine un challenge individuel et par direction a été également lancé afin de supprimer des données de stockage inutiles. Une action extrêmement fédératrice, mobilisante et impactante.

Par ailleurs, un groupe d’étudiants du Mastère Spécialisé® “Acteur pour la transition énergétique” a travaillé avec la Direction de la Transformation Digitale sur la création d’une calculette pour mesurer l’impact carbone du comportement numérique des étudiants, tant dans leur vie à l’école que dans leur vie privée.

L’objectif est de faire prendre conscience de l’impact de ces activités qui est souvent sous-estimé et surtout d’encourager un changement des pratiques, notamment sur le choix et le remplacement du matériel informatique et des smartphones, sur l’utilisation des mails, le stockage des données et le streaming.

Sur les aspects techniques, les étudiants ont travaillé avec les équipes de la direction des systèmes d’information de l’école et Digital4Better. Pour imaginer une communication qui incitera l’ensemble des étudiants de l’école à utiliser la calculette, le groupe a réalisé un questionnaire et a fait réfléchir 50 étudiants des différents Mastères Spécialisés d’Audencia pendant 2 jours dans le cadre du Challenge “Together For Good”. La calculette sera disponible à la rentrée de septembre 2021 pour l’ensemble des étudiants via l’application Tomorrow que les étudiants utilisent au quotidien.

| Quelles prochaines actions avez-vous prévues pour progresser dans votre démarche numérique responsable ?

Afin de veiller à la diffusion des pratiques identifiées durant la Digital Clean Up Week, le groupe de travail numérique responsable rédige à présent un « Guide du numérique responsable » à destination des équipes internes. Nous avons également comme projet de déployer la calculette carbone à nos collaboratrices et collaborateurs.

Sur le plan de la pédagogie, en écho à la calculette mise à disposition des étudiants, nous allons progressivement intégrer des cours sur le numérique responsable dans tous nos programmes. Ces nouveaux contenus pédagogiques s’inscriront dans l’école de la transition écologique et sociale qu’Audencia crée dans le cadre de son plan stratégique.

| Pour terminer, avez-vous un conseil à donner ou une idée forte à transmettre aux signataires de la charte ou ceux qui souhaiteraient s’engager ?

Comme pour l’ensemble des dimensions de la RSE, le numérique responsable suppose une mobilisation de l’ensemble des parties prenantes. Il ne s’agit pas seulement de mettre en place des solutions techniques pour réduire l’impact environnemental ou faciliter l’accès pour toutes et tous à nos sites et applications ; l’enjeu est de sensibiliser tous nos étudiants et salariés aux différents impacts de nos activités numériques, de les encourager à mobiliser les solutions qui permettent de réduire les impacts négatifs et de renforcer les impacts positifs, que ce soit à Audencia ou dans leur vie personnelle, et de les accompagner dans cette démarche. Cela suppose un engagement de long terme, mais qui peut donner du sens au numérique !

Découvrez Audencia : https://www.audencia.com/

Interview réalisée par Bastien DUCRUEZET
Responsable de l’animation du réseau des signataires de la charte NR